PRIMEURS 2018 : Plus que quelques jours pour en profiter !

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Petrus 1989

Pomerol, Bordeaux rouge

Petrus 1989  Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

4 560,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 2

Quantité Prix total
4 560,00 € TTC

Notations
Robert Parker
Noté 100/100

Wine Spectator
Noté 100/100

Jean Marc Quarin
Noté 93/100

Jancis Robinson
Noté 18.5/20

Notation RobertParker.com

This Petrus is more tightly knit, more tannic, but every bit the blockbuster concentrated effort that its younger sibling, the 1990, is. (…) its color is virtually identical, a dense ruby/purple with no lightening at the edge. In the mouth the wine cuts a broad swath, with spectacular intensity, richness, massive concentration, and high levels of tannin, yet the wine is fabulously well-delineated and like its sibling, the 1990, has a finish that goes on for nearly a minute. It does not seem to be quite as evolved as the 1990, and my instincts suggest there is a bit more tannin, but both are as prodigious as Petrus can be.

Ce Petrus est plus serré, plus tannique, mais tout aussi concentré que son jeune frère, le 1990. (…) Sa couleur est pratiquement identique, un rubis/pourpre dense sans éclaircissement sur le bord du verre. En bouche, le vin s'étend sur un large éventail, avec une intensité spectaculaire, de la richesse, une concentration massive et des niveaux élevés de tanins, mais le vin est fabuleusement bien structuré et comme son frère, le 1990, possède une finale qui dure près d'une minute. Il ne semble pas aussi évolué que le 1990, et mon instinct me dit qu'il y a un peu plus de tanin, mais les deux sont aussi prodigieux que Petrus peut l'être.

Notation Wine Spectator

I have always loved this wine. It's a giant, yet also sophisticated and reserved. Still dark-ruby colored, with beautiful aromas of fruits and spices. Full-bodied, with opulent fruit and a depth of flavor that lasts for minutes on the palate. Loads of tobacco and fruit.

Notation Quarin

Rouge sombre. Intensité moyenne. Evoluée. Net. Intensité moyenne. Animal. Fourrure. Fruité. Suave. Fin. Prune. Séduisante pour son toucher de bouche caressant. Lente évolution juteuse et fraîche sur un corps moyen qui chute un peu en finale, mais revient en persistant avec de jolis arômes et une note un peu sèche dans le grain.

Notation Jancis Robinson

Subtle ruby with hints of brown. Minerals and burnt aromas. Definitely tarry. 'Thick' tasting with an edge of minerals and just a little lack of fruit in the middle. At or just past its peak now. After sitting in the decanter for an hour it developed the most delightful velvety texture - essence of Pomerol Merlot.

Petrus

Commentaires

Connu comme l’un des vins les plus chers et réputés de la planète, Pétrus est un des rares bordelais à ne pas utiliser l’appellation « château ». Alors que les vins ne sont pas classés à Pomerol, les amateurs et professionnels accorderaient sans mal à Pétrus la mention de « Super premier cru », si elle existait. Pétrus n’est pas un château, c’est un terroir de légende, l’inaccessible cru que seuls quelques élus ont la chance de porter à leurs lèvres.

Histoire du Château

Les premiers propriétaires connus de Pétrus furent la famille Arnaud qui posséda le domaine à partir des années 1830 jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. C’est vers la fin de cette période que les vins de Pomerol gagnent en réputation. Pétrus est déjà reconnu comme le meilleur des Pomerols et ses prix avoisinent ceux des grands crus médocains. Les Arnaud créent la société civile de Pétrus et entre 1925 et 1945 les actions sont peu à peu acquises par Mme Edmonde Loubat qui devient l’unique propriétaire à la fin de la guerre. Elle confie en 1947 les droits exclusifs de commercialisation au jeune négociant bordelais Jean-Pierre Moueix. Leur coopération est très efficace et la réputation de Pétrus traverse les frontières.

En 1961, Mme Loubat décède et ses neveux se partagent la propriété. En 1964, Jean-Pierre Moueix rachète les parts de la Famille Loubat et devient donc propriétaire unique de Pétrus. Une de ses premières actions est d’enrichir le vignoble de 5 hectares de vignes rachetés au Château Gazin.

Aujourd’hui

En 2003, c’est le fils de Jean-Pierre Moueix, Jean-François, qui lui succède à la tête de la propriété. Si les Moueix possèdent le domaine depuis un demi siècle, c’est le talentueux Jean-Claude Berrouet qui a été directeur technique pendant plus de 40 ans. Son fils, Olivier, est son digne successeur depuis 2008.

Pétrus fait désormais parti des vins les plus recherchés de la planète. Son terroir si particulier et les hommes qui ont su le sublimer font de Pétrus un cru unique, exceptionnel, une légende…