SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Petrus 2000
Pomerol
5 400,00 €
Derniers vins consultés :

Petrus 2000

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

5 400,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 1

Quantité Prix total
5 400,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 100/100

Wine Spectator
Noté 98/100

Jean Marc Quarin
Noté 99/100

Jancis Robinson
Noté 19/20

   
Notation RobertParker.com
A magical effort from Petrus, the 2000 has continued to gain weight and stature. From the bottle, it is a perfect wine, much like the 1998. The color is inky plum/purple to the rim and the nose, which starts slowly, begins to roar after several minutes, offering up scents of smoke, blackberries, cherries, licorice, and an unmistakable truffle/underbrush element. On the palate, this enormous effort is reminiscent of dry vintage port, with fabulous ripeness, a huge, unctuous texture, enormous body, and a colossal 65-second finish. I did not have the benefit of tasting it side by side with the equally perfect 1998, but it appears the 2000 is a more massive, macho/masculine wine, with more obvious tannin and structure than the seamless 1998. It is another wine to add to the legacy of the great vintages of Petrus.

Une cuvée magique de Petrus, le 2000 a continué à bonifier sa structure et sa splendeur. En bouteille, c’est un vin parfait, à peu près comme le 1998. La robe se pare d’un violet/pourpre noir et le nez, qui s’ouvre lentement mais après quelques minutes devient puissant, exhibe des notes de fumé, de réglisse, une pointe de truffe et de broussailles. En bouche, cette magnifique cuvée fait penser à un vieux porto sec d’une maturité fabuleuse, d'une texture épatante et onctueuse, d'un corps charpenté et d'une colossale finition de 65 secondes. Je n'ai pas eu l’occasion de le comparer au mythique 1998, mais il semble que le 2000 est plus viril, masculin avec plus de tanins et de structure. C'est un des vins à ajouter au palmarès des grands millésimes de Petrus.
Notation Quarin
Ce fut le plus grand vin de la soirée. Couleur rouge sombre. Nez complexe, pur, intense, sentant le merlot. Bouche immédiatement moelleuse, puis suave, ample, au goût profond de cèdre, de truffe, de fruit. Ce moelleux se maintient jusqu’en finale alors que le vin se montre serré. Trame tannique noble, sophistiquée et surtout très aromatique. Ce dernier aspect rappelle immanquablement la Bourgogne. Je formule le vœux de le comparer un jour à La Tâche et à la Romanée Conti. Attendre 2012. Très grande garde prévisible.
Notation Wine Spectator
Dark color, with loads of smoky grilled meat and ripe fruit aromas. Lots of violets. Full-bodied, with fine tannins and a superlong finish. Solid and tight. Like a tightly wound piece of silk string. Just as I remember it.
Notation Jancis Robinson
Dark ruby with a black tinge. Rich and with minerals and a strong, pungent note that reminds me of fireworks. Very rich and explosive. Much more impact than the Le Pin. Very long and gorgeous. The most exciting wine here!! Very rich and complete.
Notation RVF
NOTE RVF 20 /20
Ce vin est d’une jeunesse incroyable, avec un fruit très marqué, sur des notes de merlots mûrs et une touche de menthol. Matière somptueuse et corps plein, avec une fraîcheur en finale qui l’équilibre parfaitement. Loin de son apogée, à garder en cave.

Petrus

Commentaires
Connu comme l’un des vins les plus chers et réputés de la planète, Pétrus est un des rares bordelais à ne pas utiliser l’appellation « château ». Alors que les vins ne sont pas classés à Pomerol, les amateurs et professionnels accorderaient sans mal à Pétrus la mention de « Super premier cru », si elle existait. Pétrus n’est pas un château, c’est un terroir de légende, l’inaccessible cru que seuls quelques élus ont la chance de porter à leurs lèvres.
Histoire du Château
Les premiers propriétaires connus de Pétrus furent la famille Arnaud qui posséda le domaine à partir des années 1830 jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. C’est vers la fin de cette période que les vins de Pomerol gagnent en réputation. Pétrus est déjà reconnu comme le meilleur des Pomerols et ses prix avoisinent ceux des grands crus médocains. Les Arnaud créent la société civile de Pétrus et entre 1925 et 1945 les actions sont peu à peu acquises par Mme Edmonde Loubat qui devient l’unique propriétaire à la fin de la guerre. Elle confie en 1947 les droits exclusifs de commercialisation au jeune négociant bordelais Jean-Pierre Moueix. Leur coopération est très efficace et la réputation de Pétrus traverse les frontières.

En 1961, Mme Loubat décède et ses neveux se partagent la propriété. En 1964, Jean-Pierre Moueix rachète les parts de la Famille Loubat et devient donc propriétaire unique de Pétrus. Une de ses premières actions est d’enrichir le vignoble de 5 hectares de vignes rachetés au Château Gazin.

Aujourd’hui

En 2003, c’est le fils de Jean-Pierre Moueix, Jean-François, qui lui succède à la tête de la propriété. Si les Moueix possèdent le domaine depuis un demi siècle, c’est le talentueux Jean-Claude Berrouet qui a été directeur technique pendant plus de 40 ans. Son fils, Olivier, est son digne successeur depuis 2008.

Pétrus fait désormais parti des vins les plus recherchés de la planète. Son terroir si particulier et les hommes qui ont su le sublimer font de Pétrus un cru unique, exceptionnel, une légende…