SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Petrus 2005
Pomerol
3 960,00 €
Petrus 2005
Pomerol
3 720,00 €
Petrus 2009
Pomerol
3 900,00 €
Petrus 2010
Pomerol
3 960,00 €
Derniers vins consultés :

Petrus 2005

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

3 960,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 10

Quantité Prix total
3 960,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 97+/100

Wine Spectator
Noté 100/100

Jean Marc Quarin
Noté 97/100

La Revue du Vin de France
Noté 19.5/20

Jancis Robinson
Noté 19/20

 
Notation RobertParker.com
Offering pure black cherry and blackcurrant fruit, the inky ruby/purple 2005 Petrus is still very young and unyielding, but super-concentrated, powerful, full-bodied and primordial. It is much more backward than the likes of Lafleur, Trotanoy or Hosanna. Nevertheless, it is super-rich, extracted, beautifully balanced and pure. Forget it for another 10-15 years, and drink it over the following half-century. This may well be among the longest-lived wines of 2005.

Offrant des arômes purs de cerises noires et de cassis, la robe couleur encre/rubis/pourpre de ce Petrus 2005 est encore très jeune et inébranlable, mais super-concentré, puissant, corsé et primordial. C'est beaucoup plus classique que Lafleur, Trotanoy ou Hosanna. Néanmoins, il est super riche, concentré, magnifiquement équilibré et pur. Oubliez-le pendant encore 10 à 15 ans, et buvez-le pendant le demi-siècle suivant. C’est peut-être l'un des vins de 2005 qui perdurera le plus longtemps.
Notation Wine Spectator
A sleeping giant. Dark ruby in color, showing aromas of blackberry, cèpe and green olive, with a hint of mineral. Full-bodied, with ultrafine tannins and a supercaressing mouthfeel. Turns to coffee, dark chocolate and berry. Chewy yet balanced. Very, very long in the mouth. The finish is absolutely breathtaking. Best after 2013.
Notation Quarin
C'est un vin qui ne ressemble pas au Pétrus habituel, que je juge parfois un peu ferme. Ce 2005 me semble plus proche de la douceur de Le Pin tant le charme le distingue. Coloré, extrêmement aromatique, savoureux, particulièrement hédoniste, il s'achève long et puissant. Sa persistance aromatique m'impressionne. Grand vin racé. L'élevage lui a donné la suavité espérée. Attendre 2012 et avant 2040.
Notation RVF
Fermé et peu expressif dans un premier temps, ce vin se révèle progressivement autour d’arômes d’épices, de tilleuil ainsi que d’Iris, avec une expression remarquable de precision et de complexité, qui évolue sans cesse. Magnifique bouche brillant par sa fraîcheur. Un très grand vin encore sur la retenue. Ce pétrus 2005 aura besoin de plusieurs décennies pour livrer tout son potentiel.
Notation Jancis Robinson
Very savoury and appetising. Round and sweet. A real charmer with such great balance that I swallowed it! Really lovely. No rough edges. Long.

Petrus

Commentaires
Connu comme l’un des vins les plus chers et réputés de la planète, Pétrus est un des rares bordelais à ne pas utiliser l’appellation « château ». Alors que les vins ne sont pas classés à Pomerol, les amateurs et professionnels accorderaient sans mal à Pétrus la mention de « Super premier cru », si elle existait. Pétrus n’est pas un château, c’est un terroir de légende, l’inaccessible cru que seuls quelques élus ont la chance de porter à leurs lèvres.
Histoire du Château
Les premiers propriétaires connus de Pétrus furent la famille Arnaud qui posséda le domaine à partir des années 1830 jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. C’est vers la fin de cette période que les vins de Pomerol gagnent en réputation. Pétrus est déjà reconnu comme le meilleur des Pomerols et ses prix avoisinent ceux des grands crus médocains. Les Arnaud créent la société civile de Pétrus et entre 1925 et 1945 les actions sont peu à peu acquises par Mme Edmonde Loubat qui devient l’unique propriétaire à la fin de la guerre. Elle confie en 1947 les droits exclusifs de commercialisation au jeune négociant bordelais Jean-Pierre Moueix. Leur coopération est très efficace et la réputation de Pétrus traverse les frontières.

En 1961, Mme Loubat décède et ses neveux se partagent la propriété. En 1964, Jean-Pierre Moueix rachète les parts de la Famille Loubat et devient donc propriétaire unique de Pétrus. Une de ses premières actions est d’enrichir le vignoble de 5 hectares de vignes rachetés au Château Gazin.

Aujourd’hui

En 2003, c’est le fils de Jean-Pierre Moueix, Jean-François, qui lui succède à la tête de la propriété. Si les Moueix possèdent le domaine depuis un demi siècle, c’est le talentueux Jean-Claude Berrouet qui a été directeur technique pendant plus de 40 ans. Son fils, Olivier, est son digne successeur depuis 2008.

Pétrus fait désormais parti des vins les plus recherchés de la planète. Son terroir si particulier et les hommes qui ont su le sublimer font de Pétrus un cru unique, exceptionnel, une légende…