SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Petrus 2001
Pomerol
2 880,00 €
Petrus 2004
Pomerol
2 700,00 €
Petrus 2006
Pomerol
2 820,00 €
Petrus Pomerol 2004
Pomerol
2 700,00 €
Musigny Grand Cru 2001
Faiveley
3 000,00 €
Derniers vins consultés :

Petrus 2006

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

2 820,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 5

Quantité Prix total
2 820,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 96/100

Wine Spectator
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 94/100

Jancis Robinson
Noté 16/20

   
Notation RobertParker.com
The 2006 Petrus now seems to be evolving more slowly than the 2006 Le Pin: the fruit darker with raspberry coulis, mulberry, hints of marmalade and crushed rose petals coming forth. The palate is medium-bodied with fine tannin, gently gripping the mouth and demonstrating admirable weight and complexity. You might almost think there was some Cabernet Franc towards the finish thanks to the subtle peppery notes coming through. It is probably ready to drink now, but the substance here suggests that it will age for another decade and continue to offer pleasure long after.

Le Petrus 2006 semble maintenant évoluer plus lentement que le château Le Pin 2006 : le fruit est plus corsé avec du coulis de framboises, de mûres, des notes de marmelade et de pétales de roses écrasées. La bouche est moyennement corsée avec des tanins fins, serrant doucement la bouche et faisant preuve d'un poids et d'une complexité admirables. On pourrait presque penser qu'il y avait du cabernet franc en fin de bouche en raison des notes subtiles et poivrées qui s'en dégagent. Il est probablement prêt à boire maintenant, mais la matière en bouche suggère qu'il pourra vieillir pendant une autre décennie et continuera à offrir du plaisir pendant encore longtemps.
Notation Wine Spectator
This displays green coffee bean and raspberry aromas, with a leafy undertone. Full-bodied, with refined tannins and a pretty finish. Very silky and classy. Lasts a long time on the finish.
Notation Quarin
Couleur sombre, d’intensité moyenne et évoluée. Nez intense au fruité mûr. Bouche ronde, juteuse, agréable, un brin réglissée, mais sans complexité. Sur 6 bouteilles, voici la première en retrait. Même sur le grand Petrus, il existe des écarts !
Notation RVF
Note RVF : 19/20
Palette aromatique exceptionnelle, fruit d'une grande maturité, notes de pivoine, musc, violette, épices, minérales, bouche totalement harmonieuse, serrée, riche, flatteuse, longue et équilibrée pour un Petrus puissant et racé, au gros potentiel.
Notation Jancis Robinson
Pale to mid ruby. Pale rim. Markedly less rich on the nose than Le Pin. Almost timid in fact! Sweet palate entry and still definite structure. Very strong liquorice and still quite a bit of tannin. At quite a different evolutionary stage than Le Pin – much more youthful. Still lots of tannin and not fully resolved into a bundle of tertiary flavours. Clearly the product of marked maceration. Quite appetising but if I had one bottle I would wait for quite a time before opening it.

Petrus

Commentaires
Connu comme l’un des vins les plus chers et réputés de la planète, Pétrus est un des rares bordelais à ne pas utiliser l’appellation « château ». Alors que les vins ne sont pas classés à Pomerol, les amateurs et professionnels accorderaient sans mal à Pétrus la mention de « Super premier cru », si elle existait. Pétrus n’est pas un château, c’est un terroir de légende, l’inaccessible cru que seuls quelques élus ont la chance de porter à leurs lèvres.
Histoire du Château
Les premiers propriétaires connus de Pétrus furent la famille Arnaud qui posséda le domaine à partir des années 1830 jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. C’est vers la fin de cette période que les vins de Pomerol gagnent en réputation. Pétrus est déjà reconnu comme le meilleur des Pomerols et ses prix avoisinent ceux des grands crus médocains. Les Arnaud créent la société civile de Pétrus et entre 1925 et 1945 les actions sont peu à peu acquises par Mme Edmonde Loubat qui devient l’unique propriétaire à la fin de la guerre. Elle confie en 1947 les droits exclusifs de commercialisation au jeune négociant bordelais Jean-Pierre Moueix. Leur coopération est très efficace et la réputation de Pétrus traverse les frontières.

En 1961, Mme Loubat décède et ses neveux se partagent la propriété. En 1964, Jean-Pierre Moueix rachète les parts de la Famille Loubat et devient donc propriétaire unique de Pétrus. Une de ses premières actions est d’enrichir le vignoble de 5 hectares de vignes rachetés au Château Gazin.

Aujourd’hui

En 2003, c’est le fils de Jean-Pierre Moueix, Jean-François, qui lui succède à la tête de la propriété. Si les Moueix possèdent le domaine depuis un demi siècle, c’est le talentueux Jean-Claude Berrouet qui a été directeur technique pendant plus de 40 ans. Son fils, Olivier, est son digne successeur depuis 2008.

Pétrus fait désormais parti des vins les plus recherchés de la planète. Son terroir si particulier et les hommes qui ont su le sublimer font de Pétrus un cru unique, exceptionnel, une légende…