SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Petrus 2012
Pomerol
2 940,00 €
Petrus 2004
Pomerol
2 700,00 €
la Tâche Grand Cru 2011
Romanee Conti
3 180,00 €
Derniers vins consultés :

Petrus 2008

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

2 940,00 € TTC | HT

bouteille
par 6 bouteilles

Notations

Robert Parker
Noté 97/100

Wine Spectator
Noté 93/100

James Suckling
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 91/100

La Revue du Vin de France
Noté 19/20

Vinous
Noté 96/100

Jancis Robinson
Noté 17.5+/20

   

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com
It is hard to call Petrus a “sleeper of the vintage,” but the 2008 will merit more attention than most consumers would think. Low yields of 30 hectoliters per hectare resulted in only 25,000 bottles of this beauty. A wine of great intensity (possibly the most concentrated wine of the vintage), this 100% Merlot boasts a dark purple color as well as a sweet perfume of mocha, caramel, black cherries, black currants, earth and forest floor. Deep, unctuously textured, full-bodied and pure, (…) it should drink well for 25-30+ years.

Il est difficile d'appeler Petrus "la belle endormie du millésime", mais ce Petrus 2008 mérite plus d'attention que la plupart des consommateurs ne le pensent. Les faibles rendements de 30 hectolitres par hectare n'ont donné que 25 000 bouteilles de cette beauté. Vin d'une grande intensité (peut-être le vin le plus concentré du millésime), ce 100% merlot présente une couleur pourpre foncée ainsi qu'un doux parfum de moka, de caramel, de cerises noires, de cassis, et de sous-bois. Profond, onctueux, corsé et pur (…) il devrait bien se boire pendant 25 à 30 ans et plus.
Notation Wine Spectator
This has texture and range that's a step up from the pack, with a gorgeous, silky feel to the ripe but restrained cherry, raspberry and damson plum notes that are layered with hints of black tea, incense and mineral. The long finish is more about poise than power. Lovely.
Notation James Suckling
There's so much floral and berry character on the nose and palate here. It's full-bodied and very dense with lots of fine and delicate tannins. Winemaker Ol iver Berrouet calls it a classic Bordeaux in style and I have to agree with him because of the fine tannins, fresh acidity, and beautiful reserve fruit. Lovely sweet berry and chocolate finish to the wine. Try in in five to six years.
Notation Quarin
Couleur rouge, sombre, intense et belle. Au nez, voici un mélange de ce que je trouve à l'Evangile (le fruit très mûr), à La Conseillante (la violette) et à Vieux Château Certan (la fraîcheur). Nuances suaves. La bouche se présente différemment de d'habitude. Et je ne crois pas que ce soit induit par des échantillons présentés avec un soufre libre plus bas que les années précédentes. En fait, ce vin est plus hédoniste, plus merlot dans son style que cabernet sauvignon (dégusté à l'aveugle, Pétrus se confond souvent avec un vin de la rive gauche). Donc, ce 2008 débute très velouté et se développe aromatique, avec le charme et le volume attendus du merlot sur argile. Très aromatique sous sa chair, il s'achève fondant et long, un peu moins carré et puissant que d'autres années. Pour une fois, il n'est pas froid ! Bonne longueur savoureuse, aux tannins fins.
Notation Jancis Robinson
Rich, fruit-cake aromas and gentle spiciness. Earth and mushroom on the palate. Medium body, soft tannic texture. Concentrated and lengthy – the best may still be yet to come.

Petrus

Commentaires
Connu comme l’un des vins les plus chers et réputés de la planète, Pétrus est un des rares bordelais à ne pas utiliser l’appellation « château ». Alors que les vins ne sont pas classés à Pomerol, les amateurs et professionnels accorderaient sans mal à Pétrus la mention de « Super premier cru », si elle existait. Pétrus n’est pas un château, c’est un terroir de légende, l’inaccessible cru que seuls quelques élus ont la chance de porter à leurs lèvres.
Histoire du Château
Les premiers propriétaires connus de Pétrus furent la famille Arnaud qui posséda le domaine à partir des années 1830 jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. C’est vers la fin de cette période que les vins de Pomerol gagnent en réputation. Pétrus est déjà reconnu comme le meilleur des Pomerols et ses prix avoisinent ceux des grands crus médocains. Les Arnaud créent la société civile de Pétrus et entre 1925 et 1945 les actions sont peu à peu acquises par Mme Edmonde Loubat qui devient l’unique propriétaire à la fin de la guerre. Elle confie en 1947 les droits exclusifs de commercialisation au jeune négociant bordelais Jean-Pierre Moueix. Leur coopération est très efficace et la réputation de Pétrus traverse les frontières.

En 1961, Mme Loubat décède et ses neveux se partagent la propriété. En 1964, Jean-Pierre Moueix rachète les parts de la Famille Loubat et devient donc propriétaire unique de Pétrus. Une de ses premières actions est d’enrichir le vignoble de 5 hectares de vignes rachetés au Château Gazin.

Aujourd’hui

En 2003, c’est le fils de Jean-Pierre Moueix, Jean-François, qui lui succède à la tête de la propriété. Si les Moueix possèdent le domaine depuis un demi siècle, c’est le talentueux Jean-Claude Berrouet qui a été directeur technique pendant plus de 40 ans. Son fils, Olivier, est son digne successeur depuis 2008.

Pétrus fait désormais parti des vins les plus recherchés de la planète. Son terroir si particulier et les hommes qui ont su le sublimer font de Pétrus un cru unique, exceptionnel, une légende…