Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Petrus 2015

Pomerol, Bordeaux rouge

Petrus 2015  Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

4 200,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 3

Quantité Prix total
4 200,00 € TTC

Notations
Robert Parker
Noté 100/100

Wine Spectator
Noté 96/100

James Suckling
Noté 100/100

Jean Marc Quarin
Noté 98/100

Vinous
Noté 97+/100

Jancis Robinson
Noté 19/20

Notation RobertParker.com

When I asked winemaker Olivier Berrouet about his greatest challenges in 2015, he replied, “Our biggest challenge is to avoid all the temptations you can have in the vineyard and in the cellar. You can go too far. With our job, if you go too far, you can’t go back. Little steps are best.” His comments eloquently explain the immense pressure of handling a seemingly pressure-less vintage like 2015 in Pomerol. But, with the devil in all the many details that are involved in the pursuit of wine perfection, if anyone has that devil by the horns, it is this incredibly talented young winemaker.

Medium to deep garnet-purple in color, the 2015 Petrus (bottled in mid-July 2017) opens in its own time to reveal crushed black cherries, warm plums, mulberries and cedar chest suggestions with touches of anise, lavender, beef drippings and wild thyme plus a waft of crushed rocks. Medium to full-bodied, it fills the palate with generous, exuberant, wonderfully layered red, black and perfumed blue fruits contrasted beautifully by very ripe, very fine-grained and very firm tannins plus an ethereal line of seamless acid, finishing long and minerally. Olivier Berrouet and his team have knocked it out of the park in 2015. Look for this Petrus to build and unfold over the next 20 years and confidently cellar this legend for 40+ years.

De couleur grenat presque pourpre foncé, le Petrus 2015 (embouteillé mi-juillet 2017) s'ouvre pour révéler des nuances de cerises noires écrasées, de prunes compotées, de mûres et de cèdre avec des touches d'anis, de lavande, de fumé, de thym sauvage et de pierres broyées. Moyennement corsé, il emplit la bouche de fruits rouges, noirs et bleus magnifiquement structurés, généreux et exubérants, contrastant magnifiquement avec des tanins très mûrs, très fins, très fermes et un style aérien d'une fraîcheur homogène, avec une finale longue et minérale. Olivier Berrouet et son équipe l'ont conçu en 2015. Laissez-le se développer au cours des 20 prochaines années puis gardez cette légende avec confiance pendant plus de 40 ans.

Notation Wine Spectator

Reserved right now, but there is a well of blackberry, boysenberry and plum coulis flavors in reserve here, infused with black tea, anise and singed spice elements. Remarkably silky, elegant and extremely long, this unfurls ever so slowly in the glass, beguiling with texture and fruit purity.

Notation James Suckling

The aromas to this are a reference for Pomerol with truffles, black olives, black licorice and dark fruit. Even brown sugar. Full-bodied, layered and multi-dimensional. Chocolate underlines the character above. The perfect tannin texture, length and balance make you think you're dreaming. All about harmony and beauty. Love to taste it now but needs at least five or six years.

Notation Quarin

Couleur sombre, intense et belle. Nez fin, pur. Nuances de myrtille, cassis, réglisse et cacao. En bouche, c'est un vin en deux temps qui débute doucement et se développe pulpeux, caressant, pour devenir plein. Il accélère en seconde partie de bouche en se complexifiant aromatiquement. Longue finale à la texture précise, au grain noble.

Notation Jancis Robinson

Tasted blind. Savoury and solid. Lots of nuance and a bit of alcohol. Just shuts down a bit on the end. Hot! A bit vegy. Fresh finish.

Petrus

Commentaires

Connu comme l’un des vins les plus chers et réputés de la planète, Pétrus est un des rares bordelais à ne pas utiliser l’appellation « château ». Alors que les vins ne sont pas classés à Pomerol, les amateurs et professionnels accorderaient sans mal à Pétrus la mention de « Super premier cru », si elle existait. Pétrus n’est pas un château, c’est un terroir de légende, l’inaccessible cru que seuls quelques élus ont la chance de porter à leurs lèvres.

Histoire du Château

Les premiers propriétaires connus de Pétrus furent la famille Arnaud qui posséda le domaine à partir des années 1830 jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. C’est vers la fin de cette période que les vins de Pomerol gagnent en réputation. Pétrus est déjà reconnu comme le meilleur des Pomerols et ses prix avoisinent ceux des grands crus médocains. Les Arnaud créent la société civile de Pétrus et entre 1925 et 1945 les actions sont peu à peu acquises par Mme Edmonde Loubat qui devient l’unique propriétaire à la fin de la guerre. Elle confie en 1947 les droits exclusifs de commercialisation au jeune négociant bordelais Jean-Pierre Moueix. Leur coopération est très efficace et la réputation de Pétrus traverse les frontières.

En 1961, Mme Loubat décède et ses neveux se partagent la propriété. En 1964, Jean-Pierre Moueix rachète les parts de la Famille Loubat et devient donc propriétaire unique de Pétrus. Une de ses premières actions est d’enrichir le vignoble de 5 hectares de vignes rachetés au Château Gazin.

Aujourd’hui

En 2003, c’est le fils de Jean-Pierre Moueix, Jean-François, qui lui succède à la tête de la propriété. Si les Moueix possèdent le domaine depuis un demi siècle, c’est le talentueux Jean-Claude Berrouet qui a été directeur technique pendant plus de 40 ans. Son fils, Olivier, est son digne successeur depuis 2008.

Pétrus fait désormais parti des vins les plus recherchés de la planète. Son terroir si particulier et les hommes qui ont su le sublimer font de Pétrus un cru unique, exceptionnel, une légende…

Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Petrus 2015
Pomerol
4 200,00 €
Petrus 2010
Pomerol
3 960,00 €
Petrus 2016
Pomerol
4 080,00 €
Petrus 2016
Pomerol
4 080,00 €
le Pin 2016
Pomerol
3 960,00 €
Mouton Rothschild 2017
Pauillac
4 200,00 €