LIVRAISON OFFERTE dès 140 € d'achats sur les vins de Cahors*

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Reserve de la Comtesse 2018

2nd Vin de Pichon Comtesse Pauillac, Bordeaux rouge

Reserve de la Comtesse 2018 2nd Vin de Pichon Comtesse Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

48,00 € TTC | HT

bouteille
par 12 bouteilles

Quantité : 12

Quantité Prix total
576,00 €     TTC

Notations
Robert Parker
Noté 92-94+/100

Wine Spectator
Noté 90-93/100

James Suckling
Noté 93-94/100

Jean Marc Quarin
Noté 92/100

Vinous
Noté 89-92/100

Jancis Robinson
Noté 16.5/20

Réserve Comtesse

Commentaire du vin

L'une des pépites de l’appellation Pauillac qui bénéficie du même savoir-faire que son ainé Grand Cru. D’une belle couleur grenat, un nez gourmand de fruits rouges, et quelques notes de violettes. En bouche, ce vin charnu, plein de fruits rouges, profond et d'une grande finesse des tanins charmera tous les amateurs.

Histoire du Château

En 1850 le domaine Pichon Longueville est séparé, une partie ira au Baron Raoul Pichon (pour créer le domaine Pichon Baron), tandis que la seconde reviendra à ses trois sœurs. L’une d’entre elles, Virginie épouse du comte de Lalande. Elle décide d’administrer les parts de ses sœurs et de gérer la propriété et commande à un architecte bordelais, Duphot, la résidence que nous connaissons aujourd’hui, inspirée de l’hôtel de Lalande à Bordeaux où son mari avait passé son enfance. La comtesse est animée d’une grande passion pour la vigne et le vin, elle laissera au domaine bien plus que son nom…

Bien que le château accède au rang de second cru classé en 1855, la fin du 19e et le début du 20e siècle sont difficiles pour les grands domaines bordelais et une suite de crises (phylloxéra, guerres, etc.) porte un coup fatal à l’économie viticole. Par conséquent, les héritiers de la comtesse vendent le domaine à Édouard et Louis Miailhe en 1925.

Les deux frères réalisent un travail rigoureux de réorganisation qui contribue grandement à la renaissance du domaine. En 1978, c’est à nouveau une femme qui va marquer l’histoire de ce château : May Eliane de Lencquesaing, fille d’Edouard Miailhe. Grande voyageuse, elle va porter le nom de comtesse de Lalande au-delà de nos frontières et par ses investissements permettre la production d’un vin d’une qualité constante et remarquable.

Aujourd’hui

En 2007 Madame de Lencquesaing prend la décision courageuse de transmettre son château à la maison de Champagne Louis Roederer. Une décision qui permet au domaine de poursuivre son ambition de prestige et d’excellence.