SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Savigny les Beaune 1er Cru les Narbantons 2015

  • Maison Leroy, Bourgogne rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

342,00 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Robert Parker
Noté 94/100

Burghound
Noté 93/100

Vinous
Noté 95/100

     

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Maison Leroy

Détails Maison
François LEROY est vigneron, propriétaire de vignes à Auxey-Duresses — où il demeure — à Meursault, à Pommard, au Chambertin, au Musigny, au Clos Vougeot et au Richebourg.

Il vend ses vins par l’intermédiaire du Comptoir des Propriétaires de la Côte-d’Or, 18-20 rue des Tonneliers à Beaune, en témoigne un document/tarif daté “Beaune 15 décembre 1851”, où sont cotés ses Richebourg et ses Musigny.

Désireux sans doute de s’agrandir, il fonde en 1868 la Maison Leroy.

Son fils Joseph, avec l’aide intelligente de son épouse Louise CURTELEY, continue le travail entrepris et développe l’affaire. Il est aussi distillateur et liquoriste. Ses efforts se voient récompensés puisqu’il obtient aux différentes expositions à Bruxelles en 1897, à Dijon en 1898 et à La Rochelle en 1911 plusieurs médailles et grands prix.

Henri LEROY entre dans l’affaire familiale en 1919. Il la développe considérablement en créant une branche eaux-de-vie à Gensac La Pallue et une distillerie modèle à Segonzac en plein cœur des grandes champagnes.

Ami d’Edmond GAUDIN DE VILLAINE, il s’efforce de le dissuader de vendre le Domaine de la Romanée-Conti, dont sa première épouse Marie-Dominique CHAMBON et son frère Jacques CHAMBON sont devenus les seuls propriétaires le 23 octobre 1912. Le Domaine, suite à la crise des années 20, se trouvait en vente dans un cabinet parisien depuis de longues années et les acquéreurs potentiels attendaient qu’il s’enfonce toujours un peu plus pour pouvoir l’acheter moins cher.

Henri LEROY réussit à convaincre son ami, mais Jacques CHAMBON reste inébranlable et lui vend en 1942 ses parts, soit la moitié du Domaine de la Romanée-Conti dont la famille Leroy est toujours propriétaire.

Henri LEROY se consacre alors entièrement pendant près de 40 ans à ce Domaine. Il lui donne le meilleur de lui-même : sa force, son intelligence, son professionnalisme, son cœur et il en fait ce qu’il est aujourd’hui : le fleuron de la Bourgogne.

Il meurt en 1980, heureux d’avoir tenu la promesse faite à son ami Edmond GAUDIN DE VILLAINE : « Ne vendez pas vos parts, restez, vous verrez, nous en ferons un joyau ».

En 1955, Lalou BIZE-LEROY, sa fille cadette, entre à son tour dans l’affaire, dont elle deviendra le Président-Directeur Général en 1971. Avec passion, elle s’efforce de comprendre, dégustations après dégustations, crus après crus, les caractères essentiels de chaque terroir bourguignon. Dans ses achats, elle recherche inlassablement le meilleur : le meilleur pour elle restant toujours à découvrir.

Chaque semaine, elle accompagne son père au Domaine de la Romanée-Conti dont elle devient avec Aubert DE VILLAINE cogérante en 1974 jusqu’au 15 janvier 1992. La maison Leroy a distribué les vins de la Romanée-Conti jusqu’au 15 janvier 1992 dans le monde entier, sauf aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Takashimaya, propriétaire de grands magasins de luxe au Japon, distributeur des vins de la Maison Leroy depuis 1972 au Japon, entre dans le capital de la Maison Leroy en 1988 à hauteur de 1/3. Il facilite ainsi l’acquisition des vignes du Domaine Leroy.