SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Talbot 2016
Saint-Julien
61,20 €  58,80 €
Branaire Ducru 2016
Saint-Julien
60,00 €  56,40 €
Talbot 2011
Saint-Julien
54,00 €
Grand Puy Lacoste 2012
Pauillac
57,60 €  54,90 €
Talbot 2013
Saint-Julien
52,80 €
de Sales 2013
Pomerol
50,40 €  44,90 €
Beau-Sejour Becot 2013
Saint-Emilion
49,20 €  45,90 €
Talbot 2013
Saint-Julien
52,80 €
Malescot Saint Exupery 2014
Margaux
50,40 €  45,36 €
Giscours 2015
Margaux
66,00 €  62,40 €
Talbot 2015
Saint-Julien
57,60 €
Monbousquet 2015
Saint-Emilion
54,00 €  50,00 €
Talbot 2015
Saint-Julien
57,60 €
Clos de Sarpe 2016
Saint-Emilion
66,00 €  59,00 €
Leoville Barton 2011
Saint-Julien
69,60 €
Derniers vins consultés :

Talbot 2016

  • 4ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

61,20 €  58,80 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
61,20 €  58,80 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 92/100

Wine Spectator
Noté 95/100

James Suckling
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 91/100

Vinous
Noté 94/100

Jancis Robinson
Noté 16/20

     
Notation RobertParker.com
The 2016 Talbot is medium garnet-purple colored and opens with pretty floral notes of roses and lavender with a core of cassis, blackberry preserves and kirsch plus wafts of cigar box and spearmint. Medium-bodied with a lovely intensity of black and red fruit flavors, it has a ripe, grainy texture and compelling freshness, finishing savory.
Notation Wine Spectator
Rock 'em, sock 'em St.-Julien, with mouthcoating ganache and tar notes backed by commensurate cassis, blueberry paste and blackberry reduction flavors. The long finish rumbles through, with buried brambly grip providing the support for the dense fruit and toast to meld. Best from 2025 through 2040. 29,833 cases made. — JM
Notation James Suckling
This is already a beautiful St.-Julien that’s ripe and elegant with not a jot too much oak or tannin, but a very fresh and lively finish that keeps on going. However, there are some serious reserves in this wine that need time to be released. Already very harmonious, but better from 2021.
Notation Quarin
Couleur sombre, intense, belle. Nez intense, fin, fruité. Minutieux en entrée de bouche, particulièrement fruité au développement, raffiné dans son toucher, le vin évolue charnu sur un corps élancé et s’achève suave et long avec du goût et une très bonne longueur.

Talbot

Commentaires du Château
Le château Talbot s'étend sur 107 hectares de vignes sur la commune de Saint-Julien Beychevelle, c’est un des Château les plus étendus du médoc. Comme la majorité des Saint-Julien de renom, ce Quatrième Grand Cru Classé s’ouvre doucement et nous livre, seulement après quelques années, ses plus grands secrets. Voisin de Lagrange, Talbot produit un grand vin de garde depuis longtemps, tannique et structuré. Ce dernier est tout de même fin, assez riche et rond pour être apprécié au bout de cinq ans. Son côté plus sauvage permet de faire des accords exquis avec du gibier.
Histoire du Château
L’histoire du château commence avec le Connétable John Talbot, comte de Shrewbury un homme de guerre anglais, vaincu à la bataille de Castillon en 1453. Pendant les XVIII et XIXe siècles la propriété appartint aux marquis d’Aux et Lescout. En 1855, lors du classement des crus du Médoc et des Graves commandé par l'Empereur Napoléon III, le Château Talbot accède au rang de Quatrième Grand Cru Classé à Saint-Julien. Le château est finalement acquis en 1917 par la famille Cordier, à la tête du négoce du même nom. Sous l’impulsion des Cordier ce cru s’imposera parmi les grands vins de Saint-Julien. Leur expertise ainsi que leur volonté d’allier le savoir-faire ancestral avec des technologies modernes paient. En 1987, ils font construire un 2d cuvier en bois permettant de vinifier le grand vin de manière plus élégante. Les filles Cordier, Nancy et Lorraine, dirigent le domaine jusqu’au décès prématuré de Lorraine en 2011. C’est Nancy Bignon Cordier et son mari Jean-Paul qui ont repris les rênes depuis cette date, cherchant toujours à amener Talbot plus haut dans la qualité.

Aujourd’hui …

Jean-Pierre Marty est le directeur général du domaine, Christian Hostein en est le directeur technique depuis 1988 et Jean-Max Drouilhet le maître de chai. Pour élaborer chaque année ce Quatrième Grand Cru Classé, ils profitent des conseils avisés d’Eric Boissenot et de Stéphane Denoncourt.