Profitez de 15% de remise sur l'ensemble des cuvées du Domaine Saint Andrieu

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Tertre 2008

5ème Grand cru classé Margaux, Bordeaux rouge

Tertre 2008 5ème Grand cru classé Margaux, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

44,40 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 0

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Commentaires du Château

Le Château du Tertre domine un vignoble de 52ha d’un seul tenant et jouissant d’une superbe exposition. Majoritairement planté, le Cabernet Sauvignon apporte structure et concentration. Réputé pour sa rondeur et sa souplesse, le Merlot offre tout son soyeux à l’assemblage final. Le Cabernet franc se distingue par son riche bouquet de notes d’épices. Enfin, de maturité tardive, le Petit Verdot complètera cette palette aromatique. Ainsi naît le Grand Vin de Château du Tertre, reflet de toute l’âme de son exceptionnel terroir…

Tertre

Commentaires du Château

Depuis la direction d’Alexander Van Beek, le Châteu du Tertre s’impose comme l’une des valeurs sûres et montante de l’appellation Margaux. Une baisse des rendements et d’importants investissements ont donné un vin nerveux et plus denses. Les millésimes récents s’avèrent particulièrement réussis, droits, un peu austères dû à leur jeunesse, mais un avec un bon potentiel de garde, grâce à une part importante de petit verdot et de cabernet franc. La robe de ce vin est à la fois et très lumineuse.
Afin de garantir une qualité constante et extrême de leurs vins, les vendanges sont manuelles avec tri sélectif et les cuvées sont élevées en barriques de plusieurs vins pendant 15 à 17 mois.

Histoire du Château

Le Château du Tertre est une propriété millénaire, qui appartenait au XIIème siècle à la Seigneurie d’Arsac. Vignoble de 52 hectares, inchangé depuis 1855 est situé au sommet de la croupe graveleuse d’Arsac, sur les hauteurs d’un plateau qui est le point culminant de l’appellation Margaux. Malgré la remise en état de l’édifice principal construit en 1736, et la replantation de quelques parcelles, le vin n’avait jamais vraiment trouvé ses marques. Il a fallu attendre le rachat du domaine en 1997 par Eric Albada-Jelgersma, également propriétaire du domaine voisin de Giscours, et surtout l’engagement de Jacques Pelissier, ancien du Cos d’Estournel, pour que les vins retrouvent leur niveau de 1855.

Aujourd'hui...

Depuis quelques années maintenant, 11 hectares sont conduits en biodynamie. Le vignoble restant (41ha) est cultivé de manière raisonnée.