SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Trotanoy 2005

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

288,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 4

Quantité Prix total
288,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 96/100

Wine Spectator
Noté 97/100

James Suckling
Noté 96/100

Jean Marc Quarin
Noté 94/100

La Revue du Vin de France
Noté 19/20

Vinous
Noté 96/100

Jancis Robinson
Noté 17.5/20

   
Notation RVF
19/20 Sa bouche crémeuse est identifiable, identitaire de Pomerol, puissante, portée par sa richesse naturelle en alcool qui enrobe et fait prendre de la hauteur aux saveurs, sans surchauffe. Finale adolescente et déjà profonde. SPÉCIAL BORDEAUX 2005 – LA RVF N°586 – Novembre 2014
Notation Quarin
Noté 18.5 en 2007-03 en barrique au château
Remarqué pour sa grâce tactile et aromatique en primeur, cette seconde dégustation confirme tous les bienfaits que je pensais de ce vin. Sa couleur est sombre et intense. Son nez intense, fin, subtil, sent la mûre, la prune, la figue, le cèdre. L'entrée en bouche est tout en douceur de pulpe. Le vin se développe fondant et follement délicieux. Caressant, très pulpeux, il rebondit en finale sur des saveurs complexes. La longueur impressionne. Sa présentation et ses arômes évoquent un grand terroir de graves. 2005 pourrait en être sa quintessence. Attendre 2012 et avant 2030-2040.
Notation RobertParker.com
Wine Advocate # 176
Apr 2008 Robert Parker 95
Drink: 2017 - 2035
Complex aromas of sweet black cherries, loamy soil, roasted herbs, coffee, chocolate, and oak dominate the backward, muscular, virile 2005 Trotanoy. Deep ruby/purple to the rim, this broodingly backward, deep Pomerol exhibits admirable intensity, impressive purity, and a long, concentrated finish. Its character is similar to that of the 1998, but with more structure and tannin. I suspect my score will prove to be conservative after a decade of bottle age. Along with Petrus and Lafleur, Trotanoy is the most backward of all the Pomerols. Anticipated maturity: 2017-2035.
Notation Wine Spectator
Score: 95
Issue: Mar 31, 2008
Shows complex, subtle aromas of fruit and black olive, with hints of milk chocolate and ripe fruit. Develops wonderfully in the glass. Full-bodied, with silky tannins and beautiful sweet berry and light vanilla fruit character. Refined and balanced. This is very, very impressive. Best after 2013. –JS

Trotanoy

Commentaires du Château
C’est à la limite occidentale du plateau de Pomerol que l’on trouve la plus petite, de par sa taille, propriété de Trotanoy. La mixité de ses sols, partagés entre graves et argile reposant sur un lit de crasse de fer, confère au vin sa puissance et sa complexité. Lors d’une dégustation, les mots « opulent », « sensuel » et « velouté » viennent à l’esprit. Mais c’est également un vin tannique qui peut être gardé plusieurs décennies dans les grands millésimes.
Histoire du Château
Les premiers écrits sur le domaine remontent au XVIIIe s. lorsqu’il appartenait à la famille Guiraud. Ce nom étrange, signifiant « Trop ennui », fut inventé par son propriétaire après avoir passé une journée pénible à labourer son sol. En effet ce mélange dense d’argile et de graves à tendance, en se desséchant, à concréter comme du béton, rendant les travaux du sol très difficiles. Ce grand domaine est considéré à l’époque comme un des meilleurs de pomerol. Ce grand domaine a peu à peu perdu de sa superficie, que ce soit à cause de problèmes d’héritage ou bien de ventes après la Grande Guerre. Elle ne comptait plus que 11 hectares de vigne en 1929 contre 25 en 1868. La longue tenure des Guiraud s’achèvera après la Seconde Guerre mondiale lorsque Mr Percesse rachète la propriété. Elle sera revendue en 1953 au propriétaire actuel, Jean-Pierre Moueix. Ce grand négociant et propriétaire a rendu ses lettres de noblesse à cette propriété de désormais 7,20 hectares.

Aujourd’hui

La direction technique, commune aux diverses propriétés Jean-Pierre Moueix est longtemps assurée par Jean-Claude Berrouet (qui a vinifié de nombreuses années à Pétrus), elle passe en 2007 dans les mains d’Eric Murisasco qui continue à bénéficier des conseils de Jean-Claude Berrouet comme consultant.