SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Trotanoy 2009

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

354,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
354,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 97/100

Wine Spectator
Noté 98/100

James Suckling
Noté 97/100

Jean Marc Quarin
Noté 95/100

La Revue du Vin de France
Noté 19/20

Jancis Robinson
Noté 18/20

     
Notation RobertParker.com

Wine Advocate # 188
Apr 2010
Drink: 2018 - 2058

« … De loin le plus grand Trotanoy de toute ma carrière professionnelle, le 2009 se vante d'une couleur violette pourpre ainsi que d'un nez charnu et terreux soutenu par d'énormes effluves de fruits noirs, de cerises et d'épices … Pureté et élégance font partie intégrante de ce Trotanoy massif, exubérant et puissant. Un des vins les plus prodigieux de ce millésime … »

----------

I don’t know what the 1961 Trotanoy tasted like in its youth, but the 2009 unquestionably surpasses the 1982 (which was the finest effort since the 1961) and eclipses anything made since. By far the greatest Trotanoy of my professional career, the 2009 boasts a dense plum/purple color as well as a meaty, earthy nose buttressed by enormous quantities of black fruits, cherries, and spice. Abundant glycerin, viscosity, purity, and elegance are all part of this massive, exuberant, powerful Trotanoy. One of the most prodigious wines of the vintage, it should come into its own in 8-10 years, and last 30-40 years thereafter. (Tasted once.)
Notation Wine Spectator
A nose of dark chocolate and crushed raspberry evolves to blackberry and ripe raspberry. Full-bodied, with chewy and powerful tannins that leave a rich and mouthpuckering finish. This is a big and powerful Trot. Wow. Haven¿t tasted a Trot like this in decades.
Score range: 97-100 –JS

Trotanoy

Commentaires du Château
C’est à la limite occidentale du plateau de Pomerol que l’on trouve la plus petite, de par sa taille, propriété de Trotanoy. La mixité de ses sols, partagés entre graves et argile reposant sur un lit de crasse de fer, confère au vin sa puissance et sa complexité. Lors d’une dégustation, les mots « opulent », « sensuel » et « velouté » viennent à l’esprit. Mais c’est également un vin tannique qui peut être gardé plusieurs décennies dans les grands millésimes.
Histoire du Château
Les premiers écrits sur le domaine remontent au XVIIIe s. lorsqu’il appartenait à la famille Guiraud. Ce nom étrange, signifiant « Trop ennui », fut inventé par son propriétaire après avoir passé une journée pénible à labourer son sol. En effet ce mélange dense d’argile et de graves à tendance, en se desséchant, à concréter comme du béton, rendant les travaux du sol très difficiles. Ce grand domaine est considéré à l’époque comme un des meilleurs de pomerol. Ce grand domaine a peu à peu perdu de sa superficie, que ce soit à cause de problèmes d’héritage ou bien de ventes après la Grande Guerre. Elle ne comptait plus que 11 hectares de vigne en 1929 contre 25 en 1868. La longue tenure des Guiraud s’achèvera après la Seconde Guerre mondiale lorsque Mr Percesse rachète la propriété. Elle sera revendue en 1953 au propriétaire actuel, Jean-Pierre Moueix. Ce grand négociant et propriétaire a rendu ses lettres de noblesse à cette propriété de désormais 7,20 hectares.

Aujourd’hui

La direction technique, commune aux diverses propriétés Jean-Pierre Moueix est longtemps assurée par Jean-Claude Berrouet (qui a vinifié de nombreuses années à Pétrus), elle passe en 2007 dans les mains d’Eric Murisasco qui continue à bénéficier des conseils de Jean-Claude Berrouet comme consultant.