SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Trotanoy 2014

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

184,80 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 3

Quantité Prix total
184,80 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 97/100

Wine Spectator
Noté 95/100

James Suckling
Noté 97/100

Jean Marc Quarin
Noté 95/100

Vinous
Noté 95/100

Jancis Robinson
Noté 16/20

     
Notation RobertParker.com
Château Trotanoy 2014 (…) révèle des notes de fruits noirs très précis, minérales et enveloppées de truffes noires et de subtils arômes de sous-bois. Il prend rapidement de l'ampleur et les arômes gagnent de plus en plus d'intensité après cinq minutes. La bouche est remarquable. Il y a ici une structure étincelante, une pureté immense et presque stupéfiante, une concentration et une tension incroyables avec une finale épicée et électrisante. Meilleur Pomerol du millésime ? La seule chose qui ne va pas avec cette dernière phrase, c'est le point d'interrogation à la fin. NM.

The 2014 Trotanoy (…) reveals very precise, mineral-soaked black fruit laced with black truffle and subtle sous-bois aromas. It soon gathers momentum and the aromas were gaining more and more intensity after five minutes. The palate is outstanding. There is brilliant structure here, immense and almost staggering purity, incredible focus and tension with an electrifying spiciness on the finish. Best Pomerol of the vintage? The only thing wrong with that last sentence is the question mark at the end. NM.
Notation Wine Spectator
Dense, featuring a loamy edge that runs throughout, while the core of crushed plum, fig and blackberry fruit plays out slowly. Licorice root and warm stone notes pervade the finish. A bit brooding, but give this time, as the lurking fresh bay, tobacco and iron elements should develop with age. Best from 2020 through 2035.
Notation James Suckling
Arômes envoûtants de fleurs comme le lilas et le chèvrefeuille avec des arômes de fraises et de mûres. Corsé, super serré et poli avec une finesse et une longueur merveilleuse. Les tanins fins et polis donnent cette sensation de bouche sans fin. JS.

Spellbinding aromas of flowers such as lilacs and honeysuckle with strawberries and blackberries. Full-bodied, super tight and polished with wonderful finesse and length. Seamless, fine tannins give this endless mouthfeel. JS.
Notation Quarin
Couleur sombre, intense et belle. Nez très aromatique, fruité, frais. Notes mûres et fraîches en même temps. Violette. Ample à l’attaque, fondant au développement, très moelleux, le vin évolue plein avec du goût, vers une finale au toucher crémeux. Il gagne encore en expression dans la persistance quand apparaissent des notes de violette légèrement salines. Vin original à la forte note plaisir immédiate. Ici le terroir transcende le cépage.
Notation Jancis Robinson
Dark crimson. Lighter nose than some vintages. Very fruity with a rich undertow that almost disguises the tannins. Definitely a lighter wine than usual. Sinewy and sort of aggressively Moueix style! It may take on flesh and may just be a dark horse. The spread on the finish is very impressive. A bit green and sinewy.

Trotanoy

Commentaires du Château
C’est à la limite occidentale du plateau de Pomerol que l’on trouve la plus petite, de par sa taille, propriété de Trotanoy. La mixité de ses sols, partagés entre graves et argile reposant sur un lit de crasse de fer, confère au vin sa puissance et sa complexité. Lors d’une dégustation, les mots « opulent », « sensuel » et « velouté » viennent à l’esprit. Mais c’est également un vin tannique qui peut être gardé plusieurs décennies dans les grands millésimes.
Histoire du Château
Les premiers écrits sur le domaine remontent au XVIIIe s. lorsqu’il appartenait à la famille Guiraud. Ce nom étrange, signifiant « Trop ennui », fut inventé par son propriétaire après avoir passé une journée pénible à labourer son sol. En effet ce mélange dense d’argile et de graves à tendance, en se desséchant, à concréter comme du béton, rendant les travaux du sol très difficiles. Ce grand domaine est considéré à l’époque comme un des meilleurs de pomerol. Ce grand domaine a peu à peu perdu de sa superficie, que ce soit à cause de problèmes d’héritage ou bien de ventes après la Grande Guerre. Elle ne comptait plus que 11 hectares de vigne en 1929 contre 25 en 1868. La longue tenure des Guiraud s’achèvera après la Seconde Guerre mondiale lorsque Mr Percesse rachète la propriété. Elle sera revendue en 1953 au propriétaire actuel, Jean-Pierre Moueix. Ce grand négociant et propriétaire a rendu ses lettres de noblesse à cette propriété de désormais 7,20 hectares.

Aujourd’hui

La direction technique, commune aux diverses propriétés Jean-Pierre Moueix est longtemps assurée par Jean-Claude Berrouet (qui a vinifié de nombreuses années à Pétrus), elle passe en 2007 dans les mains d’Eric Murisasco qui continue à bénéficier des conseils de Jean-Claude Berrouet comme consultant.