SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Vosne Romanée 1er Cru les Beaux Monts 2013

  • Domaine Grivot, Bourgogne rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

132,00 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Robert Parker
Noté 93-95/100

Burghound
Noté 92/100

Wine Spectator
Noté 92/100

Vinous
Noté 92+/100

Jancis Robinson
Noté 17.5+/20

 

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com
Tasted blind at the Burgfest tasting in Beaune, the 2013 Vosne-Romanée 1er Cru Les Beaux Monts has a rather leafy bouquet, perhaps some stem addition here, nicely defined with bay leaf and thyme. It seems to grow in stature in the glass. The palate is medium-bodied with supple tannin, moderate acidity but it has clearly shut down towards the finish and feels static. There is a very impressive wine here, however it will need 4-5 years before it entertains the idea of drinkability.

Dégusté à l'aveugle lors de la dégustation Burgfest à Beaune, le 1er Cru Vosne Romanée Les Beaux Monts 2013 a un bouquet de feuillage, avec peut-être un peu de rafle ici, bien défini avec du laurier et du thym. Il semble prendre de l'ampleur dans le verre. La bouche est moyennement corsé avec des tanins souples, une fraîcheur modérée, mais il est clairement fermé vers la fin de bouche et reste en attente. Il y a ici un vin très impressionnant, mais il faudra 4 à 5 ans avant qu'il ne révèle son potentiel.
Notation Burghound
The airy, elegant and distinctly cool nose features notes of spicy red cherry along with floral and tea hints. The mouth feel of the more obviously mineral-driven medium-bodied flavors is even finer with that lovely sense of underlying tension adding lift to the firm, serious and mouth coating finish. This impeccably well-balanced effort will also require an extended stay in a cool cellar but should be well worth the wait.
Notation Wine Spectator
Black currant and blackberry flavors reign here, augmented by mineral, tar and spice notes, making this red complex. Shows power too, yet remains balanced and long, with a saturated aftertaste of fruit.
Notation Jancis Robinson
Awkward, angular, stinky nose. This has a fine, complete texture, and in the mouth the flavours seem to be on course to settle down to something rather special. A keeper

Domaine Jean Grivot

Histoire du domaine
Domaine Jean Grivot, la côte de Nuits perfectionniste

Parmi les seigneurs de la côte de Nuits, le domaine Jean Grivot, est toujours vu comme un perfectionniste. Hubert Grivot et sa sœur Mathilde sont la 6eme génération de ce domaine de Vosne-Romanée. Ces jeunes gens font leur début à la vigne et en cave aux côtés de leurs parents. C’est donc une propriété familiale que le domaine Jean Grivot. Hubert et Mathilde sont si jeunes que le savoir-faire se transmet sans pression.
Chez Jean Grivot si les vins sont austères dans leur jeunesse, on y travaille aujourd’hui plus de courtoisie sur la jeunesse. Etienne Grivot vinifie sur les appellations de la côte de Nuits, notamment de grands crus comme Richebourg et clos Vougeot. À la fois élégants et puissants, les vins du domaine sont donc désormais plus accessibles dans leur jeunesse. Mais ils sont surtout capables d’un long envol dans le temps. 


Une épopée familiale

La famille Grivot est originaire du Jura. Elle est venu s’installer à Arcenant, dans les hautes côtes au milieu du 17eme siècle. Puis c’est peu avant la révolution que Joseph Grivot décide de vendre ses biens à Arcenant. Il déménage alors à Vosne-Romanée. Mais c'est son fils Gaston Grivot qui est à l’origine du domaine. La première acquisition date de 1919 sur une parcelle de clos Vougeot Grand cru. C’est lui qui fera construire le magnifique portail toujours présent sur la parcelle.
D’abord amoureux devenu érudit de la vigne, Gaston n’aura de cesse d’enrichir ses connaissances. Aussi, dans les années 20, il sort parmi les premiers de l’école d’oenologie de Dijon. Ensuite, c’est le fils Jean qui succède après la guerre. Puis c’est au tour d’Etienne, le petit-fils de Gaston, de rejoindre l’aventure en 1978. Devant ce qu’il estime être un manque d’énergie des vins de domaine Grivot, Étienne réussi à convaincre son père de cesser l’usage du potassium au début des années 80. Puis il fait l’acquisition d’une parcelle de Grand cru de Richebourg.


Les années 80, nouvelle vague

Dans ce domaine transmis de père en fils, Étienne succède définitivement à son père en 1987. Puis, il se marie la même année avec Marielle Bize. De leur union naissent deux enfants, Hubert et Mathilde, dont l’énergie au vignoble n'est déjà plus à démontrer. Ces deux-là marchent doucement mais sûrement dans les pas de leurs brillants parents.