SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Yquem 1986
Sauternes
300,00 €
Yquem 1988
Sauternes
372,00 €
Yquem Sauternes 1988
Sauternes
372,00 €
Yquem 1989
Sauternes
384,00 €
Yquem 1989
Sauternes
324,00 €
Yquem Sauternes 1989
Sauternes
384,00 €
Yquem 1990
Sauternes
360,00 €
Yquem 1990
Sauternes
360,00 €
Derniers vins consultés :

Yquem 1989

  • 1er Grand cru classé Sauternes, Bordeaux blanc
  • Couleur : blanc
  • Flaconnage : Bouteille
  • Etat : Etiquette légèrement abimée

324,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 3

Quantité Prix total
324,00 € TTC

Notation RobertParker.com
"The favorite sweet wine of millionaires, Chateau d'Yquem has, not unexpectedly, turned in a brilliant effort with their newly released 1989. It is a large-scaled, massively rich, unctuously-textured wine that should evolve effortlessly for a half century or more. It does not reveal the compelling finesse and complexity of the 1988 or 1986, but it is a far heavier, richer wine than either of those vintages. It is reminiscent of the 1976, with additional fat and glycerin. The wine is extremely alcoholic and rich, with a huge nose of smoky, honey-covered coconuts and overripe pineapples and apricots. As with most young vintages of Yquem, the wine's structure is barely noticeable. These wines are so highly extracted and rich yet approachable young, it is difficult to believe they will last for 50 or more years. The 1989 is the richest Yquem made in the eighties, and it has an edge in complexity over the powerhouse 1983. It remains to be seen whether this wine will develop the extraordinary aromatic complexity possessed by the promising 1988 and 1986 Yquems. Last tasted 11/97 "
Notation Wine Spectator
"Very classy and beautiful, packed with botrityzed flavors. Marvelous blend of vanilla, cream, tobacco-box notes, with a lot of oak on it for now but also loads of pure, clean and elegant fruit. An infant that will age for a long time.--Yquem vertical. Best after 2020. –PM"
Notation Quarin
"Je l’avais acheté pour le plaisir que me procurait son exubérance. Pour décrire cette sensation, avec leur sélection de grains nobles, les Alsaciens utilisent le mot baroque. Aujourd’hui ce vin a changé. Les anciens diraient qu’il a mangé ses sucres. Il a pris une allure moins démonstrative et du coup plus gastronomique (je qualifie de gastronomique un vin qui laisse de la place aux mets). Du coup, j’ai changé ma façon de le servir, l’abandonnant à l’apéritif pour le placer à table sur le foie gras poêlé ou autre. Et c’est génial, digeste et sans danger pour les vins rouges ou blancs qui suivent. Changera-t-il encore ? C’est probable. Un jour viendra dans 25 à 30 ans où il exhalera une note de confiture de potiron aux zestes d’orange, l’ultime stade d’évolution aromatique du sémillon botrytisé à Sauternes quand les vins ont entre 50 et 100 ans. "
Commentaires
Robe jaune dorée. Nez assez intense très marqué par des arômes fuités : raisins secs, figue, coing, abricot sec. En bouche, l'attaque est ronde, très harmonieuse mais puissante. Le vin évolue vers un parfait équilibre et termine par une longueur impressionnante. Très, très beau vin. (juillet 2000)

Yquem

Commentaires du Château
Le plaisir procuré par la dégustation de l’Yquem est une émotion délicate à exprimer. Le roi des liquoreux est difficile à comprendre, mais tellement facile à apprécier. Au-delà de sa texture merveilleusement crémeuse, le vin d’Yquem nous propose une palette aromatique gigantesque qui reflète l’expression spécifique de chaque sol de la mosaïque géologique de Sauternes .On peut nommer les parfums et les arômes du vin d’Yquem, chercher à définir sa complexité, mais sans jamais vraiment parvenir à en décrire l’essence. L’équilibre et la fraîcheur d’Yquem sont toujours surprenants, considérant que l’on parle d’un vin liquoreux d’une sucrosité intense. Son caractère n’est pas défini par sa douceur, mais bien par son harmonie et sa complexité, légendaires, qui lui permettent de former des accords majestueux avec une diversité de mets incroyables. Certains amateurs crient d’ailleurs au scandale à l’idée de déguster un jeune millésime, arguant qu’ouvrir une bouteille d’Yquem avant au moins vingt années de vieillissement est presque une folie. D’autres, au contraire, estiment que l’Yquem se déguste à tous les stades de sa vie…
Histoire du Château
L’histoire du Château d’Yquem se lit comme un roman. Une fresque épique de plus de quatre siècles, riche d’évènements et de personnages hauts en couleur.
L’histoire de ce château remonte au Moyen Age où il aurait appartenu au roi d’Angleterre, alors duc d’Aquitaine. A l’époque le domaine est déjà orienté vers une viticulture soignée et l’élaboration de vendanges tardives. C’est la famille Sauvage qui entreprend la construction du château et constitue par étapes le vignoble actuel en le sélectionnant, parcelle par parcelle, durant le 17e siècle. En 1785 Françoise Joséphine de Sauvage d’Yquem épouse le comte Louis Amédée de Lur-Saluces. Devenue veuve trois ans plus tard, elle prend la tête du domaine avec talent. Avec l’aide de l’intendant Garos, elle fait construire un chai en 1826 et instaure la méthode de vendanges par tries successives. Le Château d’Yquem devient une référence. En 1855 il est classé Premier cru supérieur, le seul à Sauternes. La seconde moitié du 19e siècle est très prospère, le monde entier s’arrache les bouteilles du nectar doré, de la famille royale russe jusqu'à l’empereur du Japon !

Aujourd’hui

Le Château d’Yquem a traversé vaillamment la crise du phylloxéra et Grande Guerre. Même dans les moments les plus durs de l’histoire du château, les descendants Lur-Saluces, garants de la philosophie « Yquem », refusent de chaptaliser. Bertrand de Lur Saluces, alors à la tête du château, est aussi Président de l’Union des crus classés de la Gironde durant quarante ans et il participe à la détermination de l’AOC Sauternes. C’est aussi l’un des principaux promoteurs de la « mise en bouteille au château », garantie d’authenticité.
Sans enfant et soucieux de garantir l’avenir de Château d’Yquem, Bertrand de Lur-Saluces désigne en 1966 l’un de ses neveux, Alexandre de Lur-Saluces, pour lui succéder à la tête du domaine, à une époque où des millésimes difficiles et la crise du négoce menacent les châteaux bordelais. Durant les années 1980, les bons millésimes s’enchaînent et permettent de nouveaux investissements. À l’aube du XXIe siècle, le Château d’Yquem est un véritable monument sur l’échelle des grands vins. L’entreprenant Bernard Arnault, dirigeant du groupe LVMH, écrit une nouvelle page de l’histoire de Sauternes en achetant en 1996 le Château d’Yquem, dont il continue de porter haut les couleurs… de l’or.