LIVRAISON OFFERTE DES 300€ D'ACHATS SUR LE CHATEAU LYNCH-BAGES

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

la Fleur Petrus 1990

Pomerol, Bordeaux rouge

la Fleur Petrus 1990  Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

288,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 2

Quantité Prix total
288,00 €     TTC

Notations
Wine Spectator
Noté 95/100

Jean Marc Quarin
Noté 90/100

Notation RobertParker.com

Rating : 100 / 100
Reviewed by Robert M. Parker, Jr. - Issue Date 30th Jun 2009

The 1990 Petrus remains incredibly young, one of the least evolved wines of the vintage (along with Montrose and Beausejour-Duffau). This dense ruby/purple-colored effort is beginning to hint at the massive richness and full-bodied intensity lurking beneath its wall of tannin. The vintage's sweetness, low acidity, and velvety tannins are present in abundance, and the wine is massive in the mouth as well as incredibly pure and well-delineated. I thought it would be drinkable by now, but it appears another 5-10 years will pass before it begins to reach its plateau of maturity. This wine is capable of lasting at least four more decades. An incredible achievement!

Le Petrus 1990 reste incroyablement jeune, il est l'un des vins les moins évolués du millésime (avec Château Montrose et Château Beauséjour-Duffau). Sa couleur rubis/pourpre commence à suggérer la richesse et l'intensité corsée qui se cachent sous ce corps tannique. Une faible acidité, ainsi que des tannins veloutés présents en abondance, procurent cette douceur en bouche, cette pureté et une incroyable structure. Il est possible de le déguster dès à présent, mais il semble que 5 à 10 ans soient nécessaires afin qu'il commence à atteindre sa parfaite maturité. Ce vin est capable de perdurer au moins quatre décennies supplémentaires. Une réalisation incroyable !

Notation Quarin

Noté 19 en 2000-02 en bouteille au château
Couleur rouge sombre, unie, intense mais déjà évoluée. Le nez est net, intense, fruité et complexe. Il y a là des notes de grande maturité puis fumées. A l'agitation du verre : touche d'amande. Note de résine. Crème fraîche. Entrée en bouche fraîche et fruitée, se développant sur une structure très, très grasse et tannique, puissante, voire massive, mais aussi aérienne. Le vin, très concentré, fond en bouche, mais finit sur un tanin un peu plus ferme que 89. La finale est très longue et évoque cependant une maturation du raisin presque forcée ou précipitée. ( Il a fait très chaud en 1990. Cette chaleur a induit des blocages de maturité qui ont produit des tanins un peu fermes). C'est grand et de longue garde. Attendre 2005 et avant 2050.

Notation Wine Spectator

That hasn't changed. A classy wine that's almost as great as the awesome '89. Expressive and sophisticated, with wonderful ripe fruit and vanilla aromas. The palate is extremely silky with superb flavor concentration. It's very muscular but refined and toned. Still too young to open.--Pétrus non-blind vertical. Best after 2007. –JS
Score: 98
Issue: Oct 31, 2004

La Fleur Pétrus

Commentaires du Château

Il existe un vignoble, de superficie plutôt petite, qui est situé sur le plateau de Pomerol entre deux grands noms de la région, Petrus et Lafleur. Il ne possède pas la réputation considérable de ses illustres voisins et son style, lui aussi, en diffère. Son nom, définissant par conséquent sa situation géographique, est la source d’un des meilleurs pomerols qui soient. Les quatorze hectares et demi sont plantés principalement en merlot complété par 20% de cabernet franc. Son sol composé principalement de graves nous propose un pomerol très fin avec de subtils arômes de fleurs séchées et de fruits noir. Définitivement un pomerol d’un style très élégant.

Histoire du Château

Situé idéalement sur le plateau de pomerol, entouré de voisins plus que prestigieux, Pétrus et Lafleur, le château La Fleur-Pétrus est depuis longtemps un terroir reconnu pour la qualité de ses vins. Durant le 19e siècle, c’est la famille Constant qui était à la tête de ce petit domaine, en effet il ne produisait à l’époque que 4800 bouteilles. A la fin du siècle, ce sont les Pineau qui tiennent le domaine, il s’en retrouve agrandit et produit désormais une vingtaine de tonneaux par an. En 1953, Jean-Pierre Moueix acquît la propriété. C’est à partir de ce moment que le vin atteint le niveau de qualité supérieure qu’il propose encore de nos jours. Le terrible gel de 1956 aura des conséquences catastrophiques, Jean-Pierre Moueix est contraint de replanter la quasi-totalité du vignoble. Avec les années qui passent, les vignes vieillissent et le vin gagne naturellement en richesse et en complexité. En 1995, le vignoble s’agrandit, quatre hectares du voisin, Château le Gay, sont rachetées. Cependant Moueix assure que la qualité et le style du vin en seront inchangés.

Aujoudhui

La direction technique, commune aux diverses propriétés Jean-Pierre Moueix est longtemps assurée par Jean-Claude Berrouet (qui a vinifié de nombreuses années à Petrus), elle passe en 2007 dans les mains d’Eric Murisasco qui continue à bénéficier des conseils de Jean-Claude Berrouet comme consultant. La Fleur Petrus fait désormais parti des stars de l’appellation Pomerol