SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
la Lagune 1982
Haut-Médoc
102,00 €
Montrose 1980
Saint-Estèphe
114,00 €  91,20 €
Gazin 1981
Pomerol
72,00 €  50,40 €
Haut Batailley 1982
Pauillac
90,00 €
Haut Batailley 1982
Pauillac
84,00 €
Chasse Spleen 1982
Moulis
78,00 €
Beychevelle 1983
Saint-Julien
78,00 €
Calon Segur 1983
Saint-Estèphe
90,00 €
Gruaud Larose 1983
Saint-Julien
90,00 €  81,00 €
Beychevelle 1983
Saint-Julien
86,40 €
Ducru Beaucaillou 1984
Saint-Julien
90,00 €
Gazin 1985
Pomerol
72,00 €  64,80 €
Gazin 1985
Pomerol
78,00 €  70,20 €
Clerc Milon 1986
Pauillac
106,80 €  96,12 €
Smith Haut Lafitte 1986
Graves
93,60 €
Derniers vins consultés :

la Lagune 1982

  • 3ème Grand cru classé Haut-Médoc, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille
  • Etat : Niveau très légèrement bas

96,00 € TTC | HT

bouteille
par 12 bouteilles

Notations

Robert Parker
Noté 92/100

Wine Spectator
Noté 90/100

Vinous
Noté 89/100

Jancis Robinson
Noté 17/20

   

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

La Lagune

Commentaire du vin
De tous les grands crus du Médoc La Lagune est certainement un des plus consistants en ce qui concerne le rapport qualité-prix. Ce Troisième Grand Cru Classé est un vin régulier, généreux et riche. Sa chair pulpeuse enveloppe une structure tannique imposante. On pourrait presque qualifier La Lagune de Pomerol fait en Médoc. Dirigé depuis 2004 par la talentueuse et dynamique Caroline Frey, les vins de La Lagune ont pris une tangente moderne et se convertissent peu à peu à la viticulture biodynamique « On tend vers un équilibre qui s’installe au fil des années : tout en restant fins et élégants, les vins ont plus de chair, de relief, de complexité, ils sont plus aromatiques ».
Histoire du Château
La famille Seguineau est le premier propriétaire de La Lagune que nous connaissons, ils possédaient le domaine à partir du XVIIIe siècle. En 1819, Jouffrey Piston se porte acquéreur du domaine. Sous sa houlette, le château La Lagune connaît une période de prospérité. Les agrandissements et la modernisation du vignoble permettent d’atteindre en 1855 le rang de Troisième Grand Cru Classé. En 1898, l’époque glorieuse du château La Lagune s’achève et la famille Galy, alors propriétaire, néglige le vignoble et les installations, qui tombent peu à peu en ruines.
Si bien qu’en 1954 il ne reste plus que 4ha de vignes, sur les 50ha qui constituaient le vignoble en 1898.
En 1961, c’est la maison de champagne Ayala qui reprend le domaine. Avec l’aide de leur régisseur, Mr Boirie, ils replantent le vignoble, modernisent les installations et achètent une grande quantité de barriques de chêne neuf : la renaissance du château La Lagune s’amorce. À la mort de Mr Boirie, sa veuve prend le relai, puis finalement c’est leur fille qui leur succède.

Aujourd’hui

En 2000, Jean-Jacques Frey acquiert la propriété. Depuis 2004 sa fille Caroline, fraîchement diplômée d’œnologie, a été nommée à la direction du domaine. Il faut savoir qu’elle avait fait ses classes aux côtés du célèbre œnologue Denis Dubourdieu, qui conseillait déjà le château. Cette dernière est au cœur du renouveau du château La Lagune, elle amène une vision progressiste en développant l’agriculture raisonnée et en se dirigeant vers la biodynamie : « On tend vers un équilibre qui s’installe au fil des années : tout en restant fins et élégants, les vins ont plus de chair, de relief, de complexité, ils sont plus aromatiques ». Aujourd’hui, Caroline est à la tête des trois domaines acquis par le groupe Frey : Paul Jaboulet Ainé, château La Lagune et Château Corton en Bourgogne.