SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

la Lagune 1989

  • 3ème Grand cru classé Haut-Médoc, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

84,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 1

Quantité Prix total
84,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 90/100

Wine Spectator
Noté 90/100

La Revue du Vin de France
Noté 16/20

     
Notation Quarin
Noté 15 en 1991-03 en barrique au château
Robe noire, violacée et brillante. Nez net, intense, boisé avec un aspect exotique de fruits très mûrs, une note d’eucalyptus, de prunes, puis balsamique. Interessant. A l'agitation le nez est netn intense, fruité et très laurier. L'attaque est douce, la structure souple et un peu molle. Evolution sur des saveurs de bois et d’épice assez fraîches vers une longue finale fraîche aux tanins savoureux et riches. Un vin plutôt en fin de bouche mais ce n’est pas la chair du 90. Pourrait être plus mûr.
Notation RobertParker.com
Bordeaux Book, 3rd Edition # B1
Jan 1998
Robert Parker 90
Drink: 1997 - 2012
I have always enjoyed the 1989 La Lagune. At first I thought it was marginally superior to the 1990, but they are essentially equivalent in quality, although the 1989 possesses less fat, and a more ruggedly tannic structure. The color is a healthy dark ruby, and the wine offers up a smoky, sweet vanillin, jammy berry-scented nose with aromas of weedy tobacco. The wine is medium-bodied, with excellent purity and richness, and gobs of red and black currant fruit nicely dosed with new oak. The wine's grip is more noticeable than in the 1990, and the finish more attenuated, but still impressively long. Anticipated maturity: Now-2012. Last tasted 9/97
Notation Wine Spectator
An extremely friendly '89. Good dark-ruby color. Seductive aromas of berries, flowers and vanilla. Medium- to full-bodied, with velvety tannins and a berry, coconut and milk chocolate aftertaste.--1989 Bordeaux horizontal. Best after 2003. –JS
Score: 90
Issue: May 31, 1999

La Lagune

Commentaire du vin
De tous les grands crus du Médoc La Lagune est certainement un des plus consistants en ce qui concerne le rapport qualité-prix. Ce Troisième Grand Cru Classé est un vin régulier, généreux et riche. Sa chair pulpeuse enveloppe une structure tannique imposante. On pourrait presque qualifier La Lagune de Pomerol fait en Médoc. Dirigé depuis 2004 par la talentueuse et dynamique Caroline Frey, les vins de La Lagune ont pris une tangente moderne et se convertissent peu à peu à la viticulture biodynamique « On tend vers un équilibre qui s’installe au fil des années : tout en restant fins et élégants, les vins ont plus de chair, de relief, de complexité, ils sont plus aromatiques ».
Histoire du Château
La famille Seguineau est le premier propriétaire de La Lagune que nous connaissons, ils possédaient le domaine à partir du XVIIIe siècle. En 1819, Jouffrey Piston se porte acquéreur du domaine. Sous sa houlette, le château La Lagune connaît une période de prospérité. Les agrandissements et la modernisation du vignoble permettent d’atteindre en 1855 le rang de Troisième Grand Cru Classé. En 1898, l’époque glorieuse du château La Lagune s’achève et la famille Galy, alors propriétaire, néglige le vignoble et les installations, qui tombent peu à peu en ruines.
Si bien qu’en 1954 il ne reste plus que 4ha de vignes, sur les 50ha qui constituaient le vignoble en 1898.
En 1961, c’est la maison de champagne Ayala qui reprend le domaine. Avec l’aide de leur régisseur, Mr Boirie, ils replantent le vignoble, modernisent les installations et achètent une grande quantité de barriques de chêne neuf : la renaissance du château La Lagune s’amorce. À la mort de Mr Boirie, sa veuve prend le relai, puis finalement c’est leur fille qui leur succède.

Aujourd’hui

En 2000, Jean-Jacques Frey acquiert la propriété. Depuis 2004 sa fille Caroline, fraîchement diplômée d’œnologie, a été nommée à la direction du domaine. Il faut savoir qu’elle avait fait ses classes aux côtés du célèbre œnologue Denis Dubourdieu, qui conseillait déjà le château. Cette dernière est au cœur du renouveau du château La Lagune, elle amène une vision progressiste en développant l’agriculture raisonnée et en se dirigeant vers la biodynamie : « On tend vers un équilibre qui s’installe au fil des années : tout en restant fins et élégants, les vins ont plus de chair, de relief, de complexité, ils sont plus aromatiques ». Aujourd’hui, Caroline est à la tête des trois domaines acquis par le groupe Frey : Paul Jaboulet Ainé, château La Lagune et Château Corton en Bourgogne.