FOIRE AUX VINS : TOP DÉPART ! JUSQU'À -25% SUR PLUS DE 180 VINS

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

la Mission Haut- Brion 2015

Grand Cru Classé Graves, Bordeaux rouge

la Mission Haut- Brion 2015 Grand Cru Classé Graves, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Magnum

828,00 € TTC | HT

Magnum

Quantité : 0

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com

The deep garnet-purple colored 2015 La Mission Haut-Brion is a blend of 58% Merlot, 7% Cabernet Franc and 35% Cabernet Sauvignon. Youthfully mute with bright, youthful red currants, black raspberries, cassis and freshly crushed blackberries notions, it slowly unfurls to reveal an earthy/minerally undercurrent of damp soil, charcoal, iron ore and truffles plus a waft of violets. Medium to full-bodied, decadently fruited and yet wonderfully elegant with very ripe, very silky tannins, freshness that sits well in the background and an almost electric intensity of vibrant red and black fruit flavors, it finishes long and minerally. Just. Beautiful. Consider giving it 6-7 years in bottle before broaching and drink it over the next 30+.

Notation Wine Spectator

Alluring, with steeped plum, blackberry and açaí berry fruit imparting a distinctive edge. Slightly burly tannins roam underneath but the fruit is so fleshy and broad they are easily absorbed, while dark pudding, warm tar, licorice snap and roasted alder notes flow in on the lengthy finish. Reveals a gorgeous Turkish coffee accent at the very end. Merlot, Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc. Best from 2025 through 2040. 6,800 cases made. –JM

Notation James Suckling

Rose petals, sandalwood and currants with some plums and fruit tea. Full-bodied, tight and focused. Incredibly straight and minerally. Toned muscles here. Tannic. Traditional and unwavering. Try in 2024.

Notation Quarin

Ma meilleure note donnée à ce cru en primeur à égalité avec le 2009. Grand vin à la couleur intense et profonde, au nez fin, pur, fruité, crémeux, noble, complexe. Ample à l'attaque, juteux au développement, riche au milieu, le vin fond tout en prenant de la puissance et donnant un sentiment de retenue. C'est superbe ! Grande finale complexe et parfumée. L'élevage pourrait le grandir.

Notation Jancis Robinson

Tasted blind. Mid crimson. Fresh and juicy and fragrant. Real savour and beginning, middle and end. Gloriously appetising. The first of these 250 wines I have been tempted not to spit. Very long and subtle.

Mission Haut-Brion

Commentaires

Le château La Mission Haut Brion ne partage pas avec son illustre voisin que le nom. La même attention y est portée dans le vignoble et en cave afin d’obtenir, chaque année, un des joyaux du bordelais. Le vin rouge qui y est produit sur l’appellation Pessac-Léognan possède les mêmes qualités de finesse, de fondu et d’ampleur que les Premiers Grands Crus Classés. Le bouquet de tabac blond, son fumé incomparable font de
La Mission Haut Brion, un des plus beaux nez que le cabernet peut vous offrir. Conçu pour la garde, il livrera ses plus grands secrets seulement après plusieurs décennies…

Histoire du Château

C’est en 1540 que Arnaud de Lestonnac, fondateur d’une dynastie qui se trouve au centre de l’histoire viticole bordelaise, achète la parcelle des Arregedhuys à Louis de Roustaing. Il se rend rapidement compte du potentiel de ce terroir et décide de créer une exploitation dédiée à la culture de la vigne. Son fils Pierre lui succède à la tête du domaine et continue de développer ce vignoble qui sera l’une des références de la région des Graves. Cette entreprise rencontre un fier succès à tel point qu’il fait construire une maison et un chai sur le lieu-dit HaultBrion. Plus tard sa fille, Olive lègue par testament une rente qui sera versée à de « bons religieux » pour effectuer « des missions religieuses ». C’est la congrégation des prêtres du clergé qui sera choisie pour mener ces missions, mais cette dernière, peu efficace, sera remplacée rapidement par les prêtres de la mission ou lazaristes : La Mission Haut Brion est née.

En 1682 les prêtres lazaristes arrivent au domaine alors nommé « Haut-Brion, paroisse de Talence », rapidement ils transforment les parcelles de bois taillis subsistantes en vigne. Durant tout le 18ème siècle ils développeront la culture de la vigne et amélioreront la qualité du vin. Les prêtres sont aussi des bâtisseurs, ils érigent une nouvelle chapelle appelée « Notre dame d’Aubrion ». Le domaine produit alors 24 tonneaux de vin par an, soit 21,6 hectolitres, une quantité produite par 50 ares de nos jours.
Le vin de La Mission Haut Brion est apprécié par les plus grands de ce monde, le maréchal de Richelieu lui-même s’écriait en parlant de ce grand vin : « Si Dieu défendait de boire, aurait-il fait ce vin si bon ? »


Après la révolution et plusieurs changements de propriétaires, le domaine est acheté par Celestin Chiapella en 1821, né à la Nouvelle-Orléans, qui vient prendre sa retraite en terres bordelaises. Il investit les locaux et fait même construire une maquette de bateau, dont la version réduite fait de nos jours office de girouette. Cette œuvre est pour lui un moyen de symboliser les rapports d’amitié qui lient la France et Les Etats-Unis. Une relation qui devient bien concrète pour le domaine qui commercialise ses vins outre atlantique où ce cru a très bonne réputation. Les vins du château La Mission Haut Brion sont aussi très appréciés en Angleterre où il rafle la médaille d’or lors de l’Exposition universelle à Londres en 1868.

En 1919 c’est Frédéric Otto Woltner qui fait l’acquisition du domaine, bien que le domaine utilise une technologie du siècle précédant, c’est bien lui qui produit un des vins les plus onéreux de la place de Bordeaux. Les frères Woltner font construire des cuves en acier et décident de produire un vin blanc. C’est à cette époque que l’on commence à inscrire en lettres d’or les meilleurs millésimes du château au pied de la voûte de notre dame d’Aubrion.

La famille Woltner reste alors à la tête du domaine pour la plus grande partie du siècle dernier, et bien que l’occupation allemande ne génère pas de dégâts directs dans le domaine, les Woltner sont ravis d’en retrouver l’usage complet en 1945 et produisent un des plus grands millésimes du siècle. Après la crise des vins de Bordeaux dans les années 1970 les héritiers de la famille Woltner décident de vendre la propriété, le Domaine Clarence Dillon, déjà propriétaire du Château Haut-Brion, est un des premiers candidats au rachat.

La duchesse de Mouchy, alors dirigeante du Domaine Clarence Dillon s’applique rapidement à rénover le domaine, décoration intérieure du château, chai de haute technologie, salle de dégustation, rénovation de la chapelle…

Aujourd’hui…

Le prince Robert du Luxembourg, héritier de la famille Dillon, exerce aujourd’hui la direction du château. La renommée de La Mission Haut-Brion lui tient à cœur et il organise en 2009 lors de l’ouverture de Vinexpo un repas pour l’union des crus classés de Bordeaux, le château est plus que jamais sous les projecteurs. Enfin en 2010, le guide Bettane et Dessauve consacre le château comme Producteur de l’année, ce dernier est d’ailleurs considéré par beaucoup de professionnel au niveau d’un premier cru classé…