SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

la Mouline 2009

  • E. Guigal Côte Rotie, Vallée du Rhône Rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

450,00 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Robert Parker
Noté 100/100

Wine Spectator
Noté 98/100

Jancis Robinson
Noté 18+/20

     

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com
The 2009 Cote Rotie La Mouline possesses off-the-charts richness. Like all the vintages, it comes from the Cote Blonde and is co-fermented with 11% Viognier. Its 13.5% alcohol is one of the highest in all the La Moulines made to date, which shows you that these wines are never that powerful. Extraordinary layers of concentration offer up notes of roasted coffee, sweet black cherries, black raspberries, blackberries, licorice and hints of spring flowers as well as lychee nuts (no doubt attributable to the floral/honeysuckle character of Viognier). With its full-bodied, extravagant richness, the 2009 La Mouline should be relatively approachable in 1-2 years, and last for two decades or more.

La Côte-Rôtie La Mouline 2009 possède une richesse bien au-dessus de toutes espérances. Comme pour chaque millésime, elle provient de la Côte Blonde et ensuite vinifiée avec 11% de viognier. Les 13,5% d'alcool, un des taux les plus élevés de toutes les « La Mouline » produites, nous montrent que ces vins ne sont jamais trop puissants. Les couches extraordinaires de concentration nous offrent des notes de café torréfié, de cerise noire, de myrtille, de mûre, de réglisse, de fleurs de printanières et de noyaux de lychee (sans aucun doute lié au caractère floral/chèvrefeuille du viognier). Avec son extravagante richesse et sa structure générale La Mouline 2009 devrait être relativement accessible après 1-2 ans, et se garder au minimum deux décennies.
Notation Wine Spectator
Dense and grippy now, with roasted alder, bittersweet ganache and freshly roasted espresso notes leading the way, though there's a very dense core of crushed plum, black currant and blackberry fruit in reserve. A gorgeous charcoal stitching takes over on the finish. Offers loads of muscle, but also terrific cut and drive through the finish. Best from 2015 through 2040. 416 cases made.
Notation Jancis Robinson
Still purple. Racked in Dec 09 and slightly reduced, no SO2. Full of charm and lusciousness. Then very classic freshness and polished tannins and no obvious Viognier flavours. Sinewy and flattering and this should take on weight. 13.7% but doesn't feel it. Lovely wine, again with a lightly menthol note. Very rich and perfumed and not for the Tolerant. Lighter than it used to be surely?

Guigal

Histoire du domaine
La Maison Guigal a été créée en 1946 par Etienne Guigal au sein du petit village d'Ampuis dans le nord de la Vallée du Rhône.

En 1961, Marcel Guigal âgé de seulement 17 printemps rejoignit la maison familiale. Son père Étienne devenu inopinément aveugle, c’est à Marcel Guigal que revint la gestion du domaine familial. Sous la direction de Marcel, le domaine change radicalement de dimensions. De l’acquisition de Vidal-Fleury en 1984, l’achat du Château d’Ampuis et la production des vins les plus prisés de l'appellation Côte-Rôtie : La Landonne, La Mouline et La Turque ; Guigal est un incontournable de la région.

À ces trois grandes cuvées il convient d'ajouter le fameux Condrieu La Dorianne, la cuvée Château d'Ampuis, la Vigne de l'hospice à Saint-Joseph et les cuvées Ex-Voto en Hermitage. Toutes ces cuvées hors normes bénéficient d'un élevage de trois ans ce qui donne aux grands vins de Guigal leur texture soyeuse. Parallèlement à ces grands vins, Guigal développe une activité de négoce à travers l'ensemble de la Vallée du Rhône. L’ensemble de ces vins de négoce est toujours d'une grande régularité y compris pour le Côtes-du-Rhône générique.

Aujourd’hui

En 2006, la famille Guigal acquiert le domaine de Bonserine (Côte-Rôtie et Condrieu) pour l’épauler dans son développement mais tout en restant indépendante dans leur gestion. Philippe Guigal, fils de Marcel, est la troisième génération à poursuivre l'œuvre familiale au service des grands vins de la Vallée du Rhône.