FOIRE AUX VINS : TOP DÉPART ! JUSQU'À -25% SUR PLUS DE 180 VINS

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

la Tour Carnet 2005

4ème Grand cru classé Haut Médoc, Bordeaux rouge

la Tour Carnet 2005 4ème Grand cru classé Haut Médoc, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

50,40 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 11

Quantité Prix total
50,40 € TTC

Notations
Robert Parker
Noté 90/100

Wine Spectator
Noté 90/100

Jean Marc Quarin
Noté 90/100

La Revue du Vin de France
Noté 17/20

Vinous
Noté 91/100

Notation RobertParker.com

Wine Advocate # 176
Apr 2008
Robert Parker 91
Drink: 2015 - 2030
Shrewd consumers should be stocking up on this wine as it is both sensational and realistically priced. Once one of the most appallingly mediocre classified growths of the Medoc, this estate’s resurrection started around 2000, hitting its full stride in 2001, and proprietor Bernard Magrez continues to build on that success. A blend of nearly equal parts Cabernet Sauvignon and Merlot with small amounts of Cabernet Franc and Petit Verdot, the inky/blue/purple 2005 possesses a beautiful nose of graphite, flowers, creme de cassis, incense, and a touch of new barriques. Full-bodied with crisp acidity, sweet tannin, and excellent definition and freshness, this sensational sleeper of the vintage should be at its finest in 8-10 years. Anticipated maturity: 2015-2030.

Tour Carnet

Commentaires du Château

Avec sa massive tour carrée, La Tour Carnet a des allures de château féodal, assez frappant dans le Médoc où les châteaux ne paraissent pas aussi anciens. Il s’agit d’un des rares vignobles du village de Saint-Laurent du Médoc à profiter de l’appellation Haut-Médoc. Ce Quatrième Cru Classé sous l’égide de Bernard Magrez, réputé pour son talent de vinificateur, produit de nos jours des vins très charmeurs (50%de merlot). Ils sont en général dominés par des notes de cassis et de prune, tandis que des notes grillées et d’épices viennent compléter cette aromatique séduisante.

Histoire du Château

Les origines de La Tour Carnet, longtemps appelée Château St-Laurent remontent jusqu’au moyen-âge et aux guerres franco-anglaises. Alors que l’Aquitaine est sous la protection du roi d’Angleterre, un écuyer du nom de Carnet soutint le siège de l’armée française dans la tour susmentionnée. Alors que le royaume de France reprend possession de la région, le courage de Carnet n’est pas oublié et son nom, comme la tour, a tenu bon.

Du moyen-âge à la révolution le domaine connaît une grande évolution de la quantité vers la qualité, non seulement les maîtres de chais arrivent à conserver le vin mais surtout à le bonifier ; on se rapproche doucement de la notion de cru…

La révolution épargnera le domaine, qui, possédé par un gentilhomme suédois du nom de Luetkens, échappera aux lois révolutionnaires. La qualité des vins du domaine est alors récompensée en 1855 lorsqu’il obtient le rang de Quatrième Grand Cru Classé. Le médoc est ensuite pris par les crises et les guerres qui ternissent la qualité des vins de même que la renommée de ses châteaux.

Il faudra attendre 1962 et l’arrivée de Louis Lipschitz pour que le château connaisse un véritable renouveau. Replantation et rénovation sont les mots d’ordre, La Tour Carnet a alors au moins dix ans d’avance sur le mouvement général de renaissance des domaines médocains. Dès 1978 Marie-Claire Pelegrin parachève le chantier de son père et continue la modernisation du domaine.

Aujourd’hui…

Le dernier propriétaire, Bernard Magrez, s’inscrit dans ce sillage qualitatif. Alix Combes, ancien directeur de Fombrauge à Saint-Emilion, est aux manettes du domaine depuis le premier avril 2014, il permet au Château La Tour Carnet d’exalter ce terroir si particulier et de produire des vins de haute volée appréciés sur toute la planète.